Comment réagir avec un chien qui pleure ? Si vous avez déjà vécu par le passé cette situation ou si vous la rencontrez aujourd’hui, alors vous savez combien il peut être perturbant de vivre avec un chien qui pleure la nuit ou pire encore, un chien qui pleure tout le temps !

Que cela soit parce que vous supportez mal l’idée de savoir votre chien triste ou tout simplement parce que ce dernier fait trop de bruit, il est essentiel de comprendre pourquoi votre chien pleure et de résoudre le problème afin de retrouver enfin le calme et la sérénité.

De nombreux maîtres sont confrontés à ce problème, dans la plupart des cas, lorsque leur chien est encore très jeune. Mais ce phénomène ne concerne pas que les chiots et peut également se produire de manière soudaine, plus tard dans la vie de votre chien, alors qu’il est désormais adulte.

chien pleure la nuit

Que cela soit parce qu’entendre votre chien pleurer vous fait mal au cœur, parce que vous vous inquiétez pour lui ou encore parce que vous ne voulez pas avoir d’ennuis avec vos voisins, il est nécessaire que vous compreniez ce qui est à l’origine de la situation.

Rassurez-vous, il existe des solutions et dans la plupart des cas, passer un peu de temps à éduquer son chien suffit à régler le problème ! 😉 Une fois la cause identifiée, vous pourrez alors agir en adoptant la réaction la plus adaptée à la situation et résoudre le problème une bonne fois pour toutes.

Si vous souhaitez vous former à l’éducation canine et apprendre rapidement toutes les techniques de base, je vous recommande de télécharger le bestseller de Caroline Lange : « Dressez votre chien en 15 minutes par jour »

Dans cet article, nous allons voir ensemble quelles sont les principales causes qui peuvent provoquer une telle situation et je vais vous donner quelques pistes pour que tout rentre dans l’ordre au plus vite 😉

Mon chien pleure, comment réagir ?

Comme nous venons de l’évoquer, vous devez savoir qu’il existe de nombreuses raisons qui peuvent pousser votre chien à pleurer, grogner, aboyer, bref à vous montrer que quelque chose ne va pas.

chien qui pleure

Si vous êtes confrontés à un chien qui pleure, il est important de vous en préoccuper. Prendre la situation à la légère et ignorer les signaux que vous envoie votre chien serait une grosse erreur. Un chien peut par exemple pleurer parce qu’il a mal quelque part. Dans cette situation, mieux vaut réagir au plus vite.

Supporter un chien qui pleure tout le temps peut par ailleurs devenir assez vite usant et personne ne vous en voudrait si vous aviez tout simplement envie de retrouver un peu de tranquillité.

Chien qui pleure : comprendre les principales causes

Douleurs, peurs, frustrations… les causes qui peuvent être à l’origine des réactions de votre chien sont nombreuses. Nous allons tout de suite étudier les principales en détails et faire le point sur les solutions possibles.

chiot qui pleure
chiot qui pleure

Votre chien pleure parce qu’il a mal

La première chose dont vous devez vous assurer si vous entendez votre chien pleurer, c’est qu’il ne soit pas blessé ou malade. Si votre chien souffre physiquement, il y a de fortes chances pour qu’il le manifeste par des pleurs, des aboiements ou tout autre comportement inhabituel. Soyez donc attentifs et n’hésitez pas à mener votre enquête !

Pour le vérifier, vous pouvez palper votre chien tout en surveillant ses réactions. Ceci peut vous aider à localiser un éventuel problème.

En cas de doute sur la santé de votre chien, n’hésitez surtout pas à prendre rendez-vous chez un vétérinaire. Ce dernier pourra réaliser des contrôles plus approfondis et s’assurer que votre chien va bien, ou le soigner si nécessaire.

Votre chien panique lorsqu’il est seul

Parfois, c’est lorsque vous laissez votre chien seul qu’il se met à pleurer.  Dans cette situation, votre chien perd ses moyens et se met à aboyer ou à pleurer dès qu’il se retrouve tout seul. C’est ici la panique qui est responsable des pleurs de votre chien.

Ce phénomène est parfaitement compréhensible, surtout chez les chiots les plus jeunes. En effet, ces derniers ont été habitués à être entourés de leur mère et se retrouvent désormais livrés à eux-mêmes. C’est un bouleversement important dans leur vie qui les déstabilise complètement.

Pour l’accompagner dans ce changement d’environnement, vous devez donc rassurer votre chien tout en l’habituant petit à petit à vivre seul. Avec le temps, votre chien va devenir autonome et saura même apprécier son indépendance.

L’un des secrets pour mettre fin aux peurs de votre chien est de l’aider à s’approprier l’environnement dans lequel il évolue. Il doit se sentir bien dans son nouvel espace.

Pour cela, installez-lui par exemple un panier confortable dans un endroit de la maison où il se plaira. Pour trouver sa place, votre chien a besoin d’avoir son propre espace et de délimiter son territoire.

Si vous suspectez votre chien de pleurer parce qu’il se sent seul, n’hésitez pas à consulter cette article dans lequel je vous explique comment apprendre à un chien à rester seul.

Votre chien pleure parce qu’il manque d’attention

Il arrive également qu’un chiot pleure parce qu’il n’a pas autant d’attention qu’il le souhaiterait. Les jeunes chiens sont souvent très actifs et demandent un investissement en temps important que votre emploi du temps vous empêche peut-être de satisfaire.

La situation est ici différente, les pleurs de votre chiot sont plutôt motivés par un besoin d’attention, voire parfois par le caprice, que par la panique. Dans ce cas de figure, il faut trouver le bon dosage pour accorder suffisamment de temps à votre chien pour qu’il se sente aimé tout en lui apprenant à s’occuper seul et à s’épanouir même quand vous n’êtes pas là.

chien triste

Vous devez faire comprendre à votre chien que vous n’êtes pas à son entière disposition. Si à chaque fois que votre chien gémit, vous accourez, alors ce petit malin comprendra vite que sa technique fonctionne. Sachez repérer les caprices et les ignorer.

Bien sûr cela ne sera pas toujours facile pour vous d’ignorer les sollicitations de votre chiot mais vous devez l’aider à grandir et à devenir autonome. Si vous pliez à chaque fois, votre chien ne cessera pas de pleurer. Pire encore, votre chien pourrait finir par penser que tout lui est permis et que c’est finalement lui le chef. Vous devez donc trouver le bon équilibre : donnez de l’attention à votre chien, mais ne succombez pas à ses caprices.

N’hésitez pas à stimuler votre chien intellectuellement et à lui faire plaisir par la même occasion en utilisant par exemple un jouet kong garnit de nourriture.

Prendre en compte l’âge de votre chien

D’une manière générale, l’âge de votre chien est un bon indicateur qui peut vous aider à identifier la cause qui est à l’origine des pleurs. Avoir à gérer un chiot qui pleure est plutôt classique alors que cela peut être plus surprenant chez un chien adulte.

Pourquoi mon chiot pleure ?

Dans la plupart des cas, les pleurs d’un chiot peuvent en effet s’expliquer par la peur. Contrairement à leur aînés, les jeunes chiens et les chiots sont en découverte constante de leur environnement et peuvent vite être un peu boulversés.

La présence de leurs parents ou de leurs maîtres est absolument essentielle pour eux. Les chiots ont  besoin d’être guidés et entourés pour se sentir en sécurité et s’approprier leur environnement.

Ils demandent ainsi beaucoup d’attention et malheureusement il vous est probablement impossible de consacrer chaque minute de votre journée à l’éducation de votre chiot.

Résultat, et c’est l’une des principales causes qui peut expliquer qu’un chiot pleure, votre petit compagnon s’inquiète dès lors que vous quittez le domicile.

Réagir face à un chien qui pleure alors qu’il a atteint l’âge adulte

En revanche, il est peu plus surprenant qu’un chien adulte se mette à pleurer de manière soudaine.

Cela arrive bien sûr et cela ne signifie pas forcement que quelque chose de grave se passe. Cependant, soyez vigilant et n’hésitez pas à demander conseils à votre vétérinaire si vous suspectez un problème de santé.

Un chien adulte peut également se mettre à pleurer parce qu’il a peur. Dans ce cas là, demandez-vous si quelque chose a changé dans votre environnement ? Est-ce que de nouveaux bruits, liés par exemple à des travaux, lui font peur ? Peut-être qu’un autre chien s’est installé à proximité ? Si c’est le cas, vous devez simplement aider votre chien à s’habituer à ce changement.

Enfin, votre chien peut pleurer pour manifester de la tristesse. Il arrive que les chiens soient un peu déprimés. Peut-être l’avez-vous un peu délaissé ces derniers temps ? Si vous avez cette impression, essayez d’accorder un peu plus de temps à votre chien. Emmenez le faire des promenades plus régulièrement, cajolez-le et tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement.

dressez votre chien en 15 minutes par jour

6 réflexes pour que votre chien arrête de pleurer 

Comme vous l’avez compris en lisant cet article, les causes qui peuvent expliquer que votre chien pleure son nombreuses, voici donc une petite check-list des bons réflexes à adopter pour que votre chien cesse de pleurer :

chien heureux
chien heureux
  • Vérifiez que votre chien n’a pas de problème de santé : un chien qui pleure parce qu’il souffre est assez facile à détecter avec quelques palpations lorsqu’il s’agit d’une blessure externe. Cela peut en revanche être plus difficile si votre chien a un problème interne. En cas de doute, n’hésitez donc pas à faire appel à un vétérinaire. Plus vous agirez vite, mieux ce sera !
  • Assurez-vous que les besoins primaires de votre chien sont satisfaits : un chien qui pleure peut tout simplement vous manifester son un besoin primaire insatisfait. Il peut par exemple s’agir d’un besoin d’uriner. Il se peut également que votre chien ait faim. Si vous ne répondez pas à ses besoins, votre chien vous le manifestera rapidement. Si vous n’êtes pas sûr de bien faire, n’hésitez pas à demander conseils à votre vétérinaire, il pourra vous aider et vous donner les informations qui correspondent à la situation et à l’âge de votre chien.
  • Assurez-vous que votre chien n’a pas froid : cette situation pourrait vous concerner si vous laissez votre chien dehors la nuit ou dans une pièce qui n’est pas chauffée. Si la température est trop basse, votre chien risque d’en souffrir et il pourrait vous le signaler par des pleurs ou des aboiements. Si cela vous semble être la raison qui est à l’origine des pleurs de votre chien, changez lui son panier de place et tout devrait s’arranger rapidement.
  • Sachez ignorer votre chien : s’il peut être tentant de réconforter votre chiot lorsqu’il pleure, vous devez absolument trouver le bon dosage et il faudra parfois ignorer votre chien si vous voulez mettre fin au problème. Les chiots pleurent souvent parce qu’ils ont besoin d’attention et si vous répondez systématiquement à leurs sollicitations, vous ne les aiderez pas à devenir autonome. Mettez-vous à leur place. Pourquoi arrêteraient-ils de pleurer puisqu’à chaque fois qu’ils le font, vous accourez pour les câliner ? Sachez donc trouver un équilibre pour que votre chien se sente important à vos yeux mais qu’il comprenne qu’il y a également des limites.
  • Réduisez l’espace de votre chiot pour l’apaiser : les jeunes chiens et les chiots peuvent vite devenir très anxieux s’ils se retrouvent dans un espace trop grand. Réduire l’espace de votre chiot en jouant avec les portes peut l’aider à prendre ses repères et à s’apaiser.
  • Donnez à votre chien l’occasion de dépenser son énergie : que cela soit parce qu’il s’ennuie ou tout simplement parce qu’il est hyperactif, votre chien a besoin d’exercice. Il doit sortir chaque jour et se dépenser physiquement. Certains chiens ont d’ailleurs des besoins plus importants que d’autres sur ce point. Assurez-vous d’y répondre 😉 Un chien qui s’est bien dépensé trouvera le sommeil plus facilement et sera plus apaisé. Cela vous aidera à limiter les pleurs. Si vous avez besoin de plus d’infos, n’hésitez pas à vous renseigner sur les besoins spécifiques de votre chien.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura permis de comprendre comment remédier aux plaintes de votre petit compagnon et à retrouver le calme à la maison.

Maintenant que vous savez comment réagir face à un chien qui pleure, c’est à vous de jouer ! N’hésitez pas à commenter cet article si vous avez des questions ou tout simplement pour partager votre expérience avec d’autres lecteurs qui font face à cette situation. Vos retours d’expériences leur seront précieux !

Je vous rappelle par ailleurs qu’il existe désormais un groupe Facebook que vous pouvez rejoindre pour échanger avec la communauté. Que cela soit pour partager vos difficultés, vos succès ou tout simplement vos moments de bonheur, vous êtes bienvenue ! 😉